fbpx
Trier

Comment concilier minimalisme et conjoint bordélique ?

Comment faire pour concilier minimalisme et conjoint bordélique ? Pour concilier vie de couple et minimalisme avec un conjoint bordélique, il est essentiel d’instaurer des règles (sans non plus devenir maniaque) pour ne pas se faire déborder, mais aussi de dialoguer. Un couple est constitué de deux personnes qui doivent se respecter et respecter les besoins de l’autre, même si ce n’est pas toujours facile.

Concilier minimalisme conjoint bordélique

Solution pour vivre avec un bordélique : dialoguer

Parler des bénéfices du minimalisme et du désencombrement pour vous

Expliquer pourquoi vous avez entamé cette démarche, ce que cela vous apporte et quels en sont les bénéfices.

Voici quelques bénéfices dont vous pouvez parler :

  • Le temps de ménage est réduit, on a donc plus de temps à passer à faire ce qui nous plaît
  • Quand on a attribué une place à chaque chose, alors on ne perd plus ses affaires
  • On connait exactement tout ce que l’on possède, donc on n’achète pas de doublons et on fait des économies
  • Quand on devient minimaliste, on ne ressent plus le besoin d’acheter pour acheter. Chaque achat est mûrement réfléchi, et généralement les dépenses d’argent diminuent.
  • Certaines personnes ont besoin d’un espace rangé et épuré pour se sentir bien dans leur tête. Et qui ne voudrait pas d’un conjoint heureux, zen et détendu ?
Couple heureux minimaliste

Expliquer votre démarche minimaliste à travers des livres et des films

N’hésitez pas également à montrer quelques livres ou documentaires minimalistes à votre conjoint.

Pêle-même, vous pouvez lui montrer :

Et en livres vous avez le choix parmi :

  • Les livres de Marie Kondo, notamment La Magie du Rangement, Ranger : l’étincelle du bonheur et La Magie du Rangement illustrée
  • Ceux de Dominique Loreau : L’art de l’essentiel, L’Art de la simplicité, L’art de la délicatesse et Faire le ménage chez soi, faire le ménage en soi

Dialoguer pour mieux vivre ensemble dans son logement

Définissez à deux votre lieu de vie idéal. Où voulez-vous ranger vos objets communs, quel est l’endroit le plus pratique et le plus accessible ?

Vous pouvez ainsi définir où et comment vous souhaitez ranger :

Si vous allez bientôt déménager, c’est bien sûr le moment idéal pour réfléchir à de nouveaux aménagements, mais avec un peu de motivation et de volonté il est possible de réaliser aussi ce travail une fois bien installés dans son logement.

Déménagement tri carton

Accepter les choix et le mode de vie non-minimaliste de votre conjoint

Vous ne pouvez pas forcer votre conjoint à devenir minimaliste. Chacun est libre de penser et faire ce qu’il veut. Vous avez le droit d’être énervé, dégoûté ou déçu, mais vous n’avez pas le droit de le forcer. De plus, généralement, les êtres humains n’aiment pas trop qu’on les force à faire quoi que ce soit 😉 Si vous insistez trop vous risquez de purement et simplement braquer votre moitié, et vous n’arriverez alors plus à rien.

Marie Kondo dans son livre Ranger : l’étincelle du bonheur, traite ce problème en expliquant que le meilleur moyen de convaincre quelqu’un, c’est de montrer l’exemple. Elle explique qu’il faut d’abord commencer par son désencombrement, puis éventuellement celui de ses enfants, et ne s’occuper en aucun cas des affaires d’un autre adulte. Elle va jusqu’à préconiser de trier seul, et surtout de jeter seul. Votre conjoint ne doit pas voir les objets dont vous vous débarrassez, et n’a de toute façon pas son mot à dire puisqu’il s’agit de vos affaires.

Solution pour concilier minimalisme et conjoint bordélique : Séparez les espaces en deux

Elle explique qu’en procédant ainsi, cela peut donner envie aux autres de faire pareil, surtout s’ils remarquent les bénéfices sur notre vie. Donc n’hésitez pas à en rajouter et à rayonner de bonheur

Si vous ne voulez pas vous sentir lésé(e) et envahi(e) par les possessions de votre conjoint, pourquoi ne pas décider de séparer chaque espace commun en deux ? S’il y a 8 cases dans votre bibliothèque, alors vous pouvez en garder 4 chacun, que vous pouvez aménager et ranger comme vous voulez. Si les vôtres ne sont pas remplies, alors profitez-en pour afficher de jolis bibelots, ou laissez-les vides tout simplement. Et votre conjoint doit se débrouiller pour que tous ses livres rentre dans ses 4 cases. Cela peut en plus motiver votre conjoint à ranger, car il comparera l’encombrement de ses espaces à l’épure des vôtres et cela pourra lui donner des idées.

Vous pouvez ainsi séparer comme cela tous les espaces de rangement, le dressing, les bibliothèques, les meubles de salle de bain, les étagères dans le garage

Pour le dressing vous pourrez ainsi utiliser votre espace de la manière dont vous souhaitez, si vous voulez plier vos vêtements façon Konmari alors libre à vous.

Pour fonctionner cette solution doit être acceptée par tous, votre conjoint doit y adhérer totalement et être volontaire, sinon il finira par vous en vouloir.

Expliquez à votre conjoint que la maison vous appartient à tous les deux, et qu’il n’est pas forcément normal ni logique ni sain qu’un seul des deux conjoints occupe plus d’espace que l’autre (sauf si l’un des deux travaille de la maison). Même si vous êtes minimaliste, vous n’avez pas forcément envie d’avoir l’impression de vivre chez l’autre.

Deuxième solution : Attribuer une pièce ou un espace pour son conjoint bordélique

Une autre bonne idée, qui fonctionne pour beaucoup de couples, consiste à attribuer une pièce ou un espace pour toutes les affaires qu’on ne souhaite plus voir dans les espaces de vie.

Par exemple, si votre conjoint possède des collections et que vous en avez ras-le-bol de les voir envahir de plus en plus votre salon, votre bureau, ou votre chambre, vous pouvez lui attribuer une pièce ou un espace qui ne sera qu’à lui et dans lequel vous ne mettrez jamais les pieds, et où il pourra entasser ce qu’il veut.

Cela peut être une très bonne solution pour conjuguer nombreuses affaires du conjoint et pièces de vie minimalistes. Les pièces généralement occupées ainsi sont des cabanons de jardin, des garages (attention si votre conjoint accumule beaucoup, vous ne pourrez bientôt plus y garer une voiture), ou un bureau.

Le seul défaut de cette idée à mon goût c’est que vous « sacrifiez » une pièce pour votre moitié, et que vous pouvez ressentir du ressentiment et de la colère à chaque fois que vous passerez près de cette pièce. De plus, vous n’aurez pas forcément votre pièce à vous également, donc le partage n’est pas très équitable. Mais si c’est OK pour vous, alors cela peut être la solution idéale pour concilier vie de couple et minimalisme.

Concilier minimalisme conjoint bordélique

Attention aux hotspots

C’est quoi ces machins-là ? Les hotspots ce sont les surfaces normalement vides qui se retrouvent très vite encombrées : meuble dans l’entrée, comptoirs de cuisine, bureaux, tables de chevet…

Si vous voulez que ces surfaces restent vides alors dites-le clairement sinon croyez-moi le bordel viendra vite s’entasser.

Conjoint bordélique : quand demander de l’aide ?

Parfois on est juste bordéliques et on n’aime pas ranger. Et parfois cela vire à la pathologie. C’est ce qu’on appelle Syndrome de Diogène, ou encore syllogomanie. C’est un trouble mental, qui était auparavant considéré comme un TOC (Trouble Obsessionnel Compulsif).

Une personne syllogomane va beaucoup accumuler et est incapable de jeter. Les affaires s’entassent alors progressivement dans la maison, jusqu’à rendre des endroits inutilisables (par exemple la douche ou l’évier), puis des pièces entières inutilisables, et l’espace de vie se réduit ainsi de plus en plus.

C’est une maladie, qui doit être soignée, notamment par une thérapie. Il est important de remonter au « pourquoi je suis incapable de jeter ». Ce trouble est souvent lié à un traumatisme dans l’enfance : perte d’un être cher, perte de son logement suite à un incendie…

Si vous souhaitez regarder des vidéos sur cette maladie, je vous conseille l’émisions Hoarders (en anglais). A chaque fois que je regarde cette émission cela me donne un boost monumental de motivation pour trier et ranger ! 

J’aime également beaucoup l’émission Britain’s Biggest Hoarders (en anglais) en 3 épisodes, disponible sur Youtube, qui raconte l’histoire de l’animatrice de télévision anglaise Jasmine Harman qui essaye d’aider sa mère à désencombrer son logement. L’émission est très intéressante, plus humaine et moins sensationnaliste que Hoarders.

Pour conclure, si votre conjoint commence à présenter les premiers signes de ce trouble, je vous conseille de demander de l’aide rapidement.

Si vous souhaitez plus d’informations, je vous invite à vous tourner vers les associations Syllogomanie.fr et Syndrome de Diogène.

Concilier minimalisme et conjoint bordélique

Et vous ? Votre conjoint est-il aussi minimaliste ou au contraire totalement réfractaire au tri ? Vous avez essayé de le convaincre ? Comment avez-vous organisé votre espace ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    44
    Partages
  • 42
  • 2
  •  
  •  

2 commentaires

  1. Bravo pour cet article.
    C’est bien de montrer que qu’une personne minimaliste peut vivre avec quelqu’un ayant des aspirations différentes.
    Le tout est de DIALOGUER.
    Comme il est rappelé dans l’article, chaque membre du couple doit respecter l’autre.
    En ce qui me concerne, mon mari n’était pas trop OK au début quand j’ai commencé à trier les affaires.
    Il faut dire aussi que j’étais un peu trop enthousiaste (et j’ai commis l’erreur de trier son dressing… MEA MAXIMA CULPA je ne l’ai plus jamais refait!!! C’est vraiment l’erreur à ne pas faire…).
    Au lieu de m’occuper de ses affaires je me suis déjà occupée des miennes et c’était bien assez !
    Effectivement au bout d’un certain temps il a vu les différents bénéfices et s’est mis à trier quelques-unes de ses affaires.
    Nous ne sommes pas au même stade mais nous évoluons ensemble.
    Chacun son rythme, chacun sa façon de faire.
    Le tout est de communiquer.
    Montrer l’exemple est la meilleure façon de faire. Pour ma part je ne fais pas de remarque désobligeante et m’arrange pour l’encourager.
    Il faut se montrer patient(e) et normalement ça devrait payer 🙂

    Bravo pour cet excellent article.
    Au plaisir.

    1. Delphine a dit :

      Bravo pour ton état d’esprit Mylène tu as tout compris. Ne forçons pas nos conjoints mais dialoguons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livre gratuit "7 étapes pour réussir à désencombrer"